RECONNAISSANCE DE DOMMAGES SUR DES PNEUS D’AVION

MICHELIN


RECONNAISSANCE DE DOMMAGES SUR DES PNEUS D’AVION

PROBLÉMATIQUE

Lorsqu’un dommage est signalé sur un pneu d’avion, ce dernier est envoyé dans un centre de manutention. En fonction du dommage présent sur le pneu, il est possible ou non de rechaper le pneu (le réparer en somme). Toutefois, les procédures sont très spécifiques et le diagnostic du dommage doit être parfaitement objectif. Comment s’assurer du bon diagnostic ? Comment indiquer quelle procédure doit être appliquée ?

CLIENT

MICHELIN Business Aviation  Clermont-Ferrand (FRANCE)

SOLUTION APPORTÉE

Neovision conçoit et développe une technologie de reconnaissance de dommages sur les pneus. Cette technologie, disponible via une application smartphone ou tablette, permet au technicien de diagnostiquer le dommage pour ensuite lui faire remonter la procédure à suivre. Dans le même temps, le dommage est enregistré dans le suivi de la vie du pneu.

BÉNÉFICE CLIENT

Avec cette technologie, Michelin fait un nouveau pas en avant vers la digitalisation. Dans le même temps, la traçabilité est améliorée par un meilleur suivi de la vie du pneu. Enfin, si la technologie fiabilise et accélère le diagnostic, l’opérateur a également accès à la procédure qu’il doit suivre, ce qui réduit les erreurs.

RÉALISATION

Michelin a pour ambition d’améliorer la mobilité de ses clients, durablement. Leader dans le secteur de la mobilité, Michelin conçoit, fabrique et distribue les pneumatiques les plus adaptés à leurs besoins et à leurs usages ainsi que des services et des solutions pour améliorer l’efficacité des transports.

Basé à Clermont-Ferrand, Michelin est présent dans 170 pays, emploie plus de 127.000 personnes et exploite 69 usines de pneumatiques qui ensemble ont produit environ 200 millions de pneus en 2019.

Michelin propose également des offres qui font vivre à ses clients des moments uniques au cours de leurs voyages et de leurs déplacements. Michelin développe aussi des matériaux de haute technologie destinés à de nombreux domaines.

Michelin est donc, vous l’aurez compris, une référence mondiale sur le marché du pneu. La société équipe tout type de véhicules, de la pneumatique sportive à l’aviation. C’est d’ailleurs avec la division Business Aviation que Neovision a collaboré.

C’est lors d’une journée Open Innovation organisée par Minalogic que les sociétés Michelin et Neovision ont fait connaissance.

Suite à cette journée, les échanges se sont multipliés et intensifiés. Et un besoin est alors apparu chez Michelin Aviation : améliorer le traitement des pneus endommagés. Pour cela, il y avait plusieurs dimensions à prendre en compte : le diagnostic du dommage, la traçabilité et enfin l’accès à la bonne procédure.

Une fois le besoin clairement identifié, Neovision a pu mettre à profit son expertise en IA. Si Michelin se chargeait du développement de l’application, Neovision concevait et développait une IA capable de reconnaître un dommage spécifique.

Toutefois, pour réaliser cela, Neovision avait besoin de données, des images représentatives des dommages à classifier. Un protocole d’acquisition a donc été mis en place et les opérateurs Michelin se sont chargés de prendre plusieurs photos des différents dommages. Par la suite, ces images ont été annotées avec le nom du dommage présent sur la photo. Le jeu de données de plusieurs centaines d’images, essentiel au développement de l’IA, était donc prêt. 80% des images allaient être utilisées comme base d’entraînement et 20% pour la validation.

Neovision étant en possession des images, le projet pouvait accélérer. Les images ont d’abord étaient pré-traitées.

Afin de s’assurer que le travail était effectué avec le modèle le plus adapté à la tâche, une phase d’optimisation des hyper-paramètres a été faite. En partant de divers modèles de Deep Learning standards pour ce type de tâches, et en jouant avec les optimiseurs et autres paramètres du modèle, plusieurs combinaisons ont été testées, afin d’élaguer les paramètres les moins prometteurs. Les résultats étaient satisfaisants.

Par la suite, une question se posait quant à l’impact du flash lors de la prise de photos. Valait-il mieux prendre les photos avec ou sans flash ? Les performances seraient-elles dégradés ? D’après les tests effectués, il n’en était rien.

Le modèle prêt, il fallait ensuite l’intégrer à l’application mobile développée par Michelin. Pas une mince affaire, mais l’expertise en génie logiciel de Neovision permis de relever le défi.

Michelin et ses techniciens disposeront ainsi d’une application mobile qui intègre une technologie de reconnaissance de dommages. Suite à une prise de photo du dommage, l’application remonte la procédure à suivre pour rechaper le pneu. Mais ce n’est pas tout puisqu’elle permet également d’améliorer la traçabilité des pneus en enregistrant le dommage apparu.

TECHNOLOGIES & EXPERTISES ASSOCIÉES

COMPUTER VISION, DEEP LEARNING, APPLICATION MOBILE

TÉMOIGNAGE

Vincent Martin - R&T Aircraft Tire Program Manager

« Nous sommes très satisfaits de cette collaboration. Neovision fait preuve d’agilité, de réactivité et de professionnalisme. La proximité des équipes techniques Françaises est aussi un facteur clef de réussite dans ce type de démarches exploratoires.»

Vincent Martin, R&T Aircraft Tire Program Manager chez Michelin

Date

7 avril 2020

Category

Application Mobile, Cloud, Computer Vision, Deep Learning

Neovision © 2020